jeudi 20 avril 2017

Îles flottantes revisitées en trompe l'oeil {vanille-tonka & curd mangue}


Coucou mes gourmands !!!

Aujourd'hui on se retrouve pour une recette trompe l'œil, super original et dé-li-cieuse !!!
Cela faisait très très très très...longtemps que j'avais envie de réaliser les fameuses îles flottantes revisitées de J-P de Le Meilleur Pâtissier !!!
Vous les aviez-vu ??? Vous vous souvenez cette émerveillement et cette surprise lorsque il fallait casser les œufs pour laisser échapper la crème.... ???
Moi cela m'avait marqué et j'était tombé fan du concept, alors, cette année là, au mois d'Avril 2017 mois officiel de la période de Pâques, j'ai eu envie de la faire !!!
Et en plus, cela tombait bien !!! Et oui parce que aujourd'hui, c'est Battle Food aussi !!!


Et quand j'ai vu le nouveau thème, je me suis dit, eh bah là, là c'est le moment parfait pour les réaliser ces superbes îles flottantes revisitées ;)
Alors avant de continuer de vous parlez de ma recette un petit rappel de la Battle Food ???
La Battle Food est un défi culinaire initié par Carole de Sunrise Over Sea. Le principe est simple, les participants doivent publier une recette autour d’un thème choisi par la marraine ou le parrain. A l’issue de chaque Battle, un tableau Pinterest est réalisé et la marraine ou le parrain de l’édition désigne le prochain organisateur.

14947721_1747286635524730_3129405036264567157_n

Et donc après une édition vraiment génial organisé par la superbe Gabrielle de Petite cuillère et charentaise sur un thème très inspirant et chouette qui était " On détourne la tradition! " et où j'avais eu le plaisir de réaliser ces super choux qui se prennaient pour une apple-pie, c'est au tour de maman patisse de reprendre joliment le flambeau de cette nouvelle édition !


Pour cette nouvelle édition, maman patisse nous propose donc un nouveau thème très très gourmand au quel j'adhère complètement, voici de quoi il s'agit :

« La crème de la crème « 
J’aimerai que l’on se réunisse autour d’un bon pot de crème. J’ai envie de crème pâtissière, anglaise, frangipane, brûlée, au beurre, chantilly, chiboust, mousseline, mascarpone. (les curd sont aussi acceptés). Par contre, venez pas avec un chou à la crème pâtissière vanille. Non, revisitez-les. Aromatisez-les à la réglisse, au thé, carambar…Ajoutez-y du croquant …
Bien évidemment, on va pas manger juste un pot de crème, ça sera juste la base de votre dessert.
Pour les becs salés,  vous pouvez partir sur une sauce à base de crème …


N'est-ce pas un thème super gourmand que nous avons là ???
Donc pour en revenir à ma recette, je me suis inspiré du concept des îles flottantes revisitées de Jean-Pierre, auquel j'ai modifié l'ensemble des parfums et changé la composition des " jaunes d'œufs " pour avoir ma version à moi ;)
Elles sont donc constituées de blancs en neiges montés parfumés à la vanille ( qui formeront les œufs ), d'un cœur au curd de mangue ( pour les jaunes d'œufs ), de nids en caramel ( pour former les nids ) et enfin d'une succulente crème anglaise vanille, rhum et fève de tonka !
Le tout se mariant délicieusement et harmonieusement et formant un magnifique trompe l'œil qui épatera à coups sûres vos convives pour les prochaines repas de Pâques, mais se serait bien trop dur d'attendre Pâques pour les réaliser tellement elles sont bonnes ;)


Ici se sont donc deux crèmes que j'ai réalisé, un curd de mangue et une crème anglaise vanille, tonka et rhum.

Ce fut un succès total, l'effet a était immédiat au moment de casser les œufs et que la crème se déverse sur les blancs en neige ! Vraiment magique comme dans Le Meilleur Pâtisser ;) Merci J-P pour cette merveilleuse idée !


Alors prêts a jouer un tour de magie et à épater votre entourage et surtout à vous régaler ??? Alors laissez moi vous dire :

A vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!

Déroulé de la recette : ( pour 4 îles flottantes )

Pour la crème anglaise vanille, rhum et fève de tonka :

- 50 cl de lait d'amande-vanille ( ou alors 50 cl de tout autres laits végétaux ou non + 1 càc d'extrait de vanille liquide )
- 7 jaunes d'œufs
- 50 gr de sucre
- 2 sachet de sucre vanillé
- 1 gousse de vanille
- 1/2 fève de tonka
- 1 CàS de rhum

Placez le lait, les graines et la gousse de vanille et 1/2 fève de tonka râpée dans une casserole et faire chauffer à feu doux.
Pendant ce temps, fouettez ensemble les jaunes d’œufs, le rhum et les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Délayez peu à peu avec le lait chaud, puis replacez le tout sur le feu.
Continuez de mélanger à la maryse jusqu’à ce que la crème épaississe légèrement et nappe la cuillère (c’est-à-dire que lorsqu’on fait un trait avec le doigt, la démarcation reste franche).
/!\ La crème anglaise ne doit jamais dépasser les 84°C ! Par sécurité, il vaut mieux plutôt même arrêter vers 82°… au risque de brûler et cuire les œufs !
Réservez votre crème au frais en la filmant au contact.


c'est juste une tuerie à elle toute seule cette crème ;)

Pour les nids en caramel filé: ( c'est la partie la plus délicate de la recette )


- 250 gr de sucre en poudre
- 50 gr de sirop de glucose

Faites cuire le sucre et le glucose jusqu’à obtention d'une couleur ambrée.
Stoppez la cuisson en mettant le fond extérieur de la casserole dans de l’eau froide.
Versez le caramel en filet dans 4 bols en porcelaine évasés et préalablement
bien ( même très bien ) beurrés (ou huilés… attention il faut  bien les graisser pour pouvoir démouler les nids qui sont un peu beaucoup fragiles).

Astuce => utilisez une cuillère pour filer le caramel, ne pas commencer le travail avant que le caramel ne tombe en faisant un filet continu, il doit se déposer dans le bol sans faire de goutte.

Pour les "jaunes d'œufs" curd de mangue:

- 1 mangue bien parfumée
- 2 jaune d'œuf
- 1 CàS de Maïzena
- 50 gr de sucre

Epluchez, et détaillez votre mangue en morceaux.
Déposez la mangue dans un robot mixeur ou un blender et mixez pour réduire la mangue en purée.
Versez la purée de mangue obtenue dans une casserole et mettez a chauffer sur feu doux.
Dans un bol, fouettez le sucre, les jaunes d'œufs, la Maïzena tamisée jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Versez la purée de mangue tiède dessus, fouettez énergiquement et rapidement et reversez dans la casserole sur feu doux, mélangez jusqu'à ce que la crème nappe la cuillère.
Réservez dans un pot, style pot de confiture.

Pour les blancs en neige:

- 5 blancs d’œufs
- 75 g de sucre
- 1 gousse de vanille

Montez les blancs en neige avec les graines d'une gousse de vanille fendue et grattée en y incorporant petit à petit le sucre jusqu’à ce que l’ensemble soit ferme et que cela forme un bec d’oiseau.
Remplissez les empreintes d'un moule en silicone demi-sphère (diamètre 7 cm).(Si vous ne disposez pas de de moule en silicone, vous pouvez réaliser l’opération avec des petits bols en forme de demi-sphère).
Placez le moule au micro ondes pendant 30 à 40 secondes, vérifiez la cuisson avec le doigt, cela doit être ferme. De mon côté, j’arrête la cuisson dès que les œufs sont bien montés et qu’ils ne continuent plus à gonfler.
Laissez retomber les œufs en neige et mettre les demi-sphères alors durcies sur une assiette (éventuellement les retailler en hauteur si elles ont trop gonflés).

Pour le montage:

- 4 œufs
- les éléments préparés précédemment
- 4 coquetiers

Formez 4 boules avec les demi-sphères de blancs en neige.
Avant de fermer les sphères, les creuser légèrement à la petite cuillère puis y pocher un jaune d'œuf en curd de mangue.
Posez ces boules obtenues dans chacun des nids en caramel.



Percez 4 œufs avec une aiguille (un petit trou en haut et un trou un peu plus grand, mais pas trop, en bas), puis soufflez dans le trou supérieur de chaque œuf, au dessus d’un bol. Le contenu de l’œuf sera ainsi expulsé. Rincez les coquilles à l’eau et les faire sécher.
Fermez le petit trou avec une goutte de caramel, puis remplissez l’œuf par le trou du bas, avec une seringue contenant la crème anglaise ( la seringue est vraiment l’outil idéal pour cette opération, avec une poche a douille, cela sera beaucoup moins commode et pratique ).
Une fois l’œuf rempli, bouchez le trou du bas avec un peu de caramel, puis posez-le sur un coquetier.


Maintenant, servez vos îles flottantes trompe l'œil en nid d'oiseau avec son œuf avec un coquetier et son œuf contenant la crème et invitez vos convives à casser l'œuf au dessus de leur nid et à faire couler la crème dessus ;)
Magique et épatant non ???

Voici un petit aperçu de ce qui vous attend avec ma pt'ite vidéo  ;)  :


Puis, régalez-vous de ce dessert magique autant visuellement que gustativement !!! ;)
J'adore le fait que j'ai changé la composition des "jaunes d'œufs" à la base ils étaient fait à partir d'un cake à l'orange, et la en l'ayant remplacé par un curd de mangue, cela donne un fantastique effet œuf mollet à la découpe encore plus trompe l'œil !!!


Enjoy !!!

Ce dessert paraît compliqué, mais en faite, à par la réalisation des nids en caramel et surtout pour les démouler sans les casser, c'est l'étapes la plus compliqué, le reste est assez simple.
Bonne pâtisserie ;)

Listes des participants tous aussi gourmands les uns que les autres :

Oh la gourmande Del, Play with food, Les gourmandises de Sandrine, Graine de Faim Kely, United colours of macarons, Les recettes de Mélanie, Par amour des bonnes choses, Craquounette Avenue, My Pastry Addiction, Gourmandises et paillettes, Par faim d’arômes, Une abeille en cuisine, Dom’s cuisine, Byacb4you, Cook a Life By Maeva, Chaud Patate, Tiny Paper Blog, La médecine passe par la cuisine, Pourquoi je grossis, Les placards de Lise, Camille Pâtisserie, Fleurs de thé, Tout simplement fait maison, Encore au gâteau, Le blog de Cata, Like cookie, Cuisine avec Djouza, La table de Clara, The garden of delights, Paresseuse Gourmande, Des recettes à gogo, Quelques grammes de gourmandise, I love cakes, Complètement Meringuée, Keskonmangemaman?,  Petite cuillère et charentaise, Boeuf Karotte, Vite fait bien cuisine, Maman Adèle aux fourneaux


Et vous, aimez-vous qu'on vous trompe l'œil ???

mardi 18 avril 2017

Savarin d'Oliver Bajard



J'espère que vous avez tous passez de bonnes fêtes de Pâques, qu'elles ont étaient aussi joyeuses et gourmandes les unes que les autres ;)


Aujourd'hui on se retrouve pour le dessert que je nous ai servis pour le lundi de Pâques, et cette recette, est une de mes coups de cœur du moment !!
Un vrai délice ! Il s'agit du savarin d'Olivier Bajard, un délicieux baba imbibé d'un sirop au rhum ambré, fruits de la passions et orange avec une crème diplomate à se damner à la vanille et ici j'ai rajouté de la fève de tonka pour encore et toujours plus de gourmandise ;)


J'ai repérer cette recette lorsque je faisais un petit tour de curiosité gourmande du côté du sublime blog de Valérie de c'est ma fournée!, en voyant ce magnifique savarin je n'est pu m'empêcher de baver devant mon écran et de mettre ça dans ma to do list !
Et il ne me fut pas longtemps avant que je la choisisse parmi tant d'a

utre de ma longue to do list pour que je la fasse pour le repas de Pâques et que je le retape un tout petit peu à ma sauce perso !
Ce fut donc ma toute première tentative de baba au rhum, et bien pour une première fois je suis assez content de moi, j'ai rencontré quelques petites difficultés ( surtout lors du démoulage, un vrai calvaire avec le moule à savarin de ma mamie des année 60, je vous conseille vraiment un moule en silicone ^^ ), mais les prochaines fois seront mieux, il faut toujours mal attaquer pour mieux continuer ( dicton du jour ).

Et bien je ne m'était pas trompé et j'ai bien eu raison, une vrai tuerie je vous dis !!! Approuvé, ré-approuvé, encore approuvé parmi de grand fan de baba au rhum de ma famille ( je peux vous dire que je n'avais pas le droit à l'erreur, parce que niveau baba, ils s'y connaissent )
Le sirop de rhum au fruit de la passion et orange apporte un parfum, des saveurs et un pep's incroyable au savarin qui explose en bouche et la crème diplomate vanille tonka et si légère et aérienne qu'elle se suffirait à elle seul ( on pourrait manger le saladier de crème entier sans s'en rendre compte à soi tout seul hihihi ^^ ).
Le tout s'accordant à la perfection, et équilibrant le sucrée, l'acidité, l'alcool de ce magnifique dessert à merveille.

Un vrai coup de cœur je vous dis ! Merci Mr. Bajard pour cette belle recette et Valérie pour me l'avoir fait découvrir via ton blog ;)


A présent, pour un baba qui vous enchantera laissez moi vous dire :

A vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!

Recette: pour un moule à savarin de 18 cm de Ø (8 personnes)

Pour le sirop de rhum ambré au fruit de la passion et orange:

- 310 gr d'eau minérale ou de source
- 100 gr de sucre
- 2 sachets de sucre vanillé
- une dizaine de fruits de la passion
- 2 gr de zestes d'orange bio (environ une grosse orange)
- du bon rhum ambré (la quantité que vous souhaitez, j'ai mis 45-50 gr mais c'est à l'appréciation de chacun; on peut aussi ne pas en mettre du tout)

voici une règle pour le baba (ou le savarin) : il faut imbiber un baba chaud avec un sirop froid, ou un baba froid avec un sirop chaud, sinon il se délite complètement. 
Le conseille est d'imbiber le savarin chaud avec le sirop froid, c'est pour cela qu'il faut commencer par le sirop, afin de le réfrigérer pendant la réalisation du savarin. 

Zestez une grosse orange bio et pesez bien 2 gr de zestes avec une balance de précision
Portez ensuite à ébullition les zestes avec les sucres, 310 gr d'eau minérale et 50 gr de purée de fruits de la passion, que vous aurez obtenu en récupérant le jus et en écrasant la pulpe et les pépins à travers une passoire d'un dizaine de fruits de la passion frais. ( dans la recette original et de Valérie, ils utilisent tout deux de la purée de fruits de la passion déjà faites, n'en ayant pas à porter de main c'est cette option que j'ai choisi et je la trouve mieux car le fruit de la passion exprime vraiment bien son parfum ainsi frais )

Laissez refroidir le sirop puis ajoutez le rhum à votre convenance (goûtez et rectifiez). J'en ai mis entre 45 et 50 gr mais on peut en mettre plus ou moins. Ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas proposer de version alcoolisée pourront ne pas en mettre du tout : la passion et l'orange apportent tellement de saveur que ce savarin sera quand même très bon, mais se ne sera évidement plus un baba au rhum ...
Bajard ne met pas le rhum tout de suite dans le sirop. Il imbibe d'abord le savarin puis il le punch après au rhum avec un pinceau. J'ai préféré mettre le rhum dans le sirop dès le départ car j'avais besoin de goûter pour savoir s'il n'était pas trop dosé en alcool pour mon goût comme Valérie, mais vous pouvez très bien faire comme Mr. Bajard ;)


Filmez bien et réservez au réfrigérateur.

Pour la pâte à baba:

- 120 gr de farine t65 ( ou 90 gr de farine t45 et 30 gr de farine t55 )
- 10 gr de levure de boulanger fraîche (à défaut, 6 gr de levure sèche, mais préférez la fraîche)
- 30 gr de lait d'amande-vanille ( ou tout autres laits végétaux ou de vache )
- 90 gr d'œuf 
- 12 gr de sucre
- 2,4 gr de fleur de sel
-  60 gr de beurre pommade

Faites tiédir (40°) 30 gr de lait avec les 12 gr de sucre et 2,4 gr de fleur de sel.
Mélangez bien et versez dans la cuve d'un robot.
Tamisez ensemble 120 gr de farine t65 ( ou 90 gr de farine t45 et 30 gr de farine t55 ), et versez le tout sur le lait.
Ajoutez 90 gr d'oeuf entier (on bat deux oeufs et on pèse bien) et 10 gr de levure de boulanger fraîche émiettée. Avec le crochet, pétrissez pendant 5 bonnes minutes à vitesse max (mettez la vitesse doucement au départ pour éviter de nettoyer la cuisine inonder de farine après ^^).
Cornez bien les parois de la cuve. La pâte est très liquide mais c'est normal.

Ensuite, il faut laisser lever la pâte près d'une source de chaleur une bonne heure. Cela dépendra de la température de là ou vous mettrez à lever votre pâte, si la pièce est fraîche cela peut prendre 1h30. Il faut simplement que la pâte soit remplie de bulles d'air.


Le reste de la recette ne se fait pas avec le crochet, mais avec la feuille
Mettez le robot sur vitesse max et incorporez petit à petit 60 gr de beurre pommade en dés
Laissez tourner le robot pendant 5 bonnes minutes: la pâte doit devenir très élastique.
Cornez bien les parois.

Maintenant, mettez la pâte en poche. Comme il s'agit d'une pâte assez épaisse utilisez une poche de qualité, avec une douille unie de 15mm dans l'idéal
Pour vous faciliter la tache aidez-vous d'un verre doseur dans lequel vous placerez votre poche.
Versez la pâte et raclez bien à l'aide de la corne.
La partie la plus délicate de la recette est maintenant: il faut pocher la pâte dans le moule, et s'arranger pour tout faire d'un coup, c'est à dire qu'il faut appuyer sur la poche de façon à ne pas avoir à repasser deux fois au même endroit afin d'avoir la même épaisseur partout. La pâte est très élastique donc c'est un peu galère mais rien de bien méchant, on y arrive même pour les premières fois comme moi ;) !
Ici j'ai utilisé le moule à savarin de ma mamie qui date des année 60, il faut le graisser comme un malade pour qu'il se démoule bien et encore... sa n'a pas marché, c'est pour quoi je vous conseil vivement d'investir un moule en silicone ^^.
Laissez pousser une seconde fois entre 45 minutes et 1h dans un endroit chaud.
Peu importe la durée de ce second temps de pousse, il faut que la pâte lève bien et soit remplie d'air. La pâte doit a peu près arriver à 1 cm du bord de votre moule.

Préchauffez le four à 150° chaleur tournante avec une grille au milieu.
Déposez le moule sur la grille (et non pas sur une plaque) et enfournez pour 45 minutes. A partir de 15 minutes de cuisson, faites pivoter le moule toutes les 10 minutes dans le four pour que la couleur soit uniforme.
Déposez une grille sur un récipient plus large que le savarin, et démoulez-le sur la grille. 
Il doit être bien coloré partout.
Sortez le sirop du réfrigérateur, filtrez-le pour retirer les zestes et versez-le sur le savarin très chaud.
L'excédent de sirop va tomber dans le récipient. Récupérez-le à chaque fois et versez-le à nouveau. Ainsi de suite jusqu'à épuisement du sirop, gardez en juste une petite louché de côté pour le plat de service.
Le baba doit être très imbibé.
Laissez-le sur la grille le temps de réaliser la crème.
( vous pouvez le nappez d'un nappage neutre pour que le savarin brille bien, moi je ne l'est pas fait )

Pour la crème diplomate vanille et tonka:

- 165 gr de lait d'amande-vanille (ou tout autres laits végétaux ou de vache auquel vous ajouterez 1càc d'extrait de vanille)
- 25 gr de jaune d'œuf
- 10 gr de maïzena (ou poudre à flan si vous avez)
- 30 gr de sucre (2 sachets de sucre vanillé + 15 gr de sucre)
- une gousse de vanille ( de Tahiti idéalement mais croyez-moi avec une gousse de vanille toute simple c'est tout autant un délice )
- 1/2 fève de tonka
-100 gr de crème fleurette bien froide (ou de crème liquide entière)
- la louchette de sirop restante

La crème diplomate est une crème pâtissière à laquelle on incorpore une crème fouettée.
La crème pâtissière doit être froide pour pouvoir l'incorporer à la crème, alors il est possible de la faire avant de commencer la recette du savarin
Mention spéciale décerné par Valérie pour cette crème diplomate qui est tout simplement parfaite : le goût est magnifique mais la tenue également ! Elle se tient très bien tout en restant onctueuse. Une recette à conserver précieusement. 

Pour cette crème, Bajard utilise la meilleur des vanilles, c'est-à-dire celle de Tahiti.
A défaut de cette vanille haut de gamme, on peut en mettre toute autre sorte.

Dans une casserole, versez  les 165 gr de lait plus 2 sachets de sucre vanillé et la gousse de vanille fendue et grattée, ainsi que les graines bien sûr et une demi fève de tonka râpée. Mélangez bien et faites chauffer le lait.
Pendant ce temps, fouettez ensemble les 25g de jaune d'œuf et 15g de sucre.
Ajoutez 10 gr de maïzena tamisée ( ou de poudre de flan ). Mélangez bien.
Versez le lait chaud en le filtrant, tout en mélangeant bien.
Replacez le tout à nouveau dans la casserole (raclez bien le récipient à la maryse pour tout récupérer !)
Cuisez la pâtissière sur feu assez fort en remuant sans arrêt avec un fouet ou une cuillère en bois. Dès que la crème épaissit au centre, retirez la casserole du feu et continuez de remuer énergiquement hors du feu jusqu'à ce que la crème devienne onctueuse et nappe le fouet ou la cuillère.

Etalez-la dans un grand plat (plus elle sera étalée et plus elle refroidira vite)
Filmez au contact et réservez au réfrigérateur.
Quand la crème pâtissière est bien froide (au moins une heure de réfrigération), réalisez la crème fouettée. 
Pour cela, montez 100g de crème fleurette très froide, en commençant à petite vitesse et en l'augmentant très progressivement. 
La crème doit être assez ferme.
Sortez la crème pâtissière du réfrigérateur, et versez-la dans un récipient, en pesant 200g de crème.
Détendez-la en la mélangeant avec un fouet.
Ajoutez un peu de crème fouettée, juste pour détendre d'avantage la crème pâtissière.
Ajoutez le reste de la crème et incorporez la délicatement avec une maryse cette fois-ci.
Le mélange doit être homogène. La crème est très aérienne. C'est une pure tuerie qui fait monter au 7ème ciel celle là !!!

Versez la pâte en poche avec la douille que vous aurez choisie pour la déco.
Dans un plat de service un peu creux, versez la petite louche de sirop restante et faites y glisser le savarin, pochez de la crème au centre.


Finition:

- des framboises fraîches
- 2 fruits de la passion
=> ou les fruits que vous voulaient

Ajoutez les fruits que vous voulez sur la crème,  ici framboises et fruits de la passion, puis pochez de la crème tout autour. 
Il peut vous rester de la crème, c'est normal, car c'est difficile d'en faire moins, faites en rajouter au plus grands des gourmands autours de votre table ;)


Puis dégustez et régalez tellement ce dessert c'est une bombe !!!
Un vrai délice, en plus il est très léger : la texture est un vrai nuage en bouche. Le sirop est parfait, il apporte un pep's magique et contrebalance le sucre dans la recette, la crème vanillée est méga onctueuse et addictive et peu sucrée. Les fruits frais emmènent de la fraîcheur et un petit pep's en plus!

Idéal pour terminer un bon repas en légèreté et en une gourmandise extra avec une bonne touche de fraicheur et de pep's et de douceur avec cette crème à tomber.


Tout est dit, ce dessert est parfait et à tomber alors pourquoi continuer ??? Il ne reste plus qu'à vous lancer, moi  je retourne rêver de ces bouchées magiques...


Et vous, avez vous de gros coups de cœur gourmands ???

dimanche 16 avril 2017

Cookie à partager (... ou pas) au maltesers, kinder schokobons et cranberries séchées


Bonjour mes gourmands,

Je vous souhaite une  
 à tous !!!! ;)

Que votre journée, soit remplie de bonheur, de tendresse et surtout ! Surtout de chocolat !!!! hihihi ^^
En parlant de chocolat, je tenais à vous souhaiter une joyeuse Pâques, en vous proposant une délicieuse recette toute simple, rapide, et extrêmement gourmande qui ravira petits comme grands ;)
Et si pour votre goûter de Pâques vous réalisiez un Cookie géant à partager (.... ou pas pour les grands gourmands hihihi ^^ ), au kinder schokobons, maltesers et cranberries séchées ?
Cette recette est parfaite pour un moment très convivial entre généreux gourmands ;)
Vous pourrez remplacer les maltesers et kinder schokobons par des m & m's, des billes de kit-kat ou tout autres bonbons chocolatés qui vous fait plaisir, et vous pouvez ne pas mettre de cranberries ou les troquer par des noix, noix de pécans, noisettes ...
Vous avez une liberté de choix très vastes, l'important et de se régaler !!!


En plus cette recette sera parfaite pour liquider les surplus de chocolat de Pâques en les ajoutant dans ce cookies géant.


A vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!

Recette :

- 100 gr de beurre mou demi-sel ( j'adore le petit goût salée dans les cookies, je trouve que cela leur donne une touche encore plus gourmande, mais vous pouvez très bien remplacer par du beurre doux si vous préférez )
- 100 gr de vergeoise brune (ou à défaut de muscovado, sucre roux ou alors sucre blanc)
- 2 sachets de sucre vanillé
- 1 œuf
- 2 càc d'extrait de vanille
- 200 gr de farine
- 1 càc de levure chimique
- 100 gr de bonbons chocolatés ( ici 70 gr de maltesers et 30 gr de kinder schokobons )
- 30 gr de cranberries séchées ( ou noix, noix de pécans, noisettes ... )

Préchauffez votre four à 160°C.
Mélangez le beurre mou et les sucres jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Ajoutez l’œuf et l'extrait de vanille et bien mélanger, incorporez la farine avec la levure. 

Puis enfin, concassez la moitié des kinder schokobons et maltesers et incorporez les à la pate avec  l'ensemble des cranberries séchées, formez une boule et étalez-la en un rond d' 1cm d'épaisseur à peu près sur du papier sulfurisé.
Répartissez le reste des kinder schokobons et maltesers non concassés en appuyant dessus pour les faire entrer dans la pâte et enfourner pour 20 minutes.

Le cookie chaud doit être encore très mou, laissez le  refroidir.


Et puis, c'est fini !!! Il ne vous reste plus qu'à le partager entre petits et grands gourmands, ou à le dévorer tout seul ;)

Mmmmhhh qu'est-ce que c'est bon les cookies !!! Et à partager, c'est encore mieux !!!


Sur ce, je vous souhaite de passer de magnifique fêtes de Pâques et je vous fait de gros bisous.... pleins de chocolat ;)


Et vous, vous êtes plutôt gourmand partageur ou gourmand solo ???

mercredi 12 avril 2017

Mon fondant au chocolat, poire et orange {et courgettes... mais chuuut}


Aujourd'hui on se retrouvent pour une jolie recette de fondant au chocolat, poire et orange, à la courgette.... mais ça, chutttt c'est un secret ;)

Ce fondant est juste terrible !!! Très chocolaté, vraiment...fondant et en plus il est vegan !
Alors, envie de proposer un délicieux dessert au chocolat après un repas copieux pour Pâques, alors voici la recette qu'il vous faut ;) ( mais pas besoin d'attendre Pâques pour le faire, se serait dommage il est si bon hihihi ^^ )

N'ayez pas peur de la courgette dans cette recette ( vous avez vu, sa rime ^^ ), au contraire, elle est votre amie, car ici, elle va remplacer le beurre et donner sa texture si fondante !
Bien sûre, on ne sent pas du tout la courgette !

J'ai rajouté quelques lamelles de poire et quartiers d'oranges, histoire de cassé un peu le chocolat, et puis surtout, la poire et l'orange, quel beau mariage avec le chocolat vous trouvez pas ???
Vous pouvez bien entendu le faire simplement sans les fruits, ou alors varier le fruits, fruits rouges, bananes.... pourquoi pas ???


Tu connaît quelqu'un qui ne peut pas se voir une seule courgette ??? Alors fait-lui ce fondant ;)


La recette à été testée sur plusieurs personnes, personne n'a trouvé la présence de la courgette, ils se sont tous régalés et ont dévorés leur part sans en laisser de trace et ont finis par me demander la recette de cette tuerie en urgence !
Alors vous aussi vous voulez la recette ?


A vos Marques !!! Prêts ?!!!? Pâtissez !!!

il vous faudra: ( pour un moule de Ø24 cm )


– 2 càc rase de bicarbonate
– 1 càc rase de levure
– 1 pincée de sel
- 260 gr de farine
- 200 gr de chocolat noir ( ici 70% )
- 40 gr de maïzena
- 200 gr de courgettes
- 150 gr de compote de poires
- 15 ml d'eau
- 3 ml d'huile de coco ( ou huile végétale )
- 100 gr de sucre ( jusqu'à 150 pour les becs très sucrés )
- 1/2 poire+ 1/2 orange ( facultatif )

Préchauffez votre four à 180°C.
Dans un saladier versez la farine, la Maïzena, la levure, le sel, le bicarbonate et le sucre. Mélangez.Râpez finement les courgettes. Mélangez les avec les autres ingrédients liquide, c'est-à-dire avec la compote, l'eau et l'huile de coco fondue.
Faites fondre le chocolat au bain-marie, puis une fois fondu, versez le dans avec le mélange humide ( courgettes râpées+compote+eau+huile), et mélangez bien.
Incorporez ensuite la préparation " humide " à la préparation " sèche " ( farine, maïzena, levure, sel bicarbonate et sucre ), mélangez jusqu'à obtenir une belle pâte homogène.
Versez la pâte dans un moule graissé ou en silicone, coupez une demi poire en lamelles et une demi orange en quartier et disposez les fruits sur la pâte du gâteau.
Enfournez pour environ 35 minutes.
Vérifiez la cuisson à l’aide d’un couteau. Sortez ensuite votre gâteau et laissez-le complètement refroidir.

Enjoy !!!


Il ne vous reste plus qu'à fondre de plaisir, pour ce fondant ;)
Et laissez-vous transportez par cette sensation extra-chocolatée !!!
100% de max de plaisir et de gourmandise pour 0% de culpabilité !!!


Et si comme moi vous aimez bien tester des desserts avec des légumes, vous pourrez retrouvez mon carrot cake ou encore mon carotte et courgette damier cake.


Bonne dégustation !!!


Et vous, quel est votre dessert chocolaté favoris ???